Quand Facebook fait la pluie et le beau temps

facebook

Depuis quelques jours, des rumeurs circulent au sujet de la possible disparition dans le fil d’actualité de Facebook des publications « organiques » provenant des pages.

 

En clair ?

C’est simple.

 

Facebook testerait actuellement dans certains pays la possibilité de ne plus afficher les publications faites sur les Pages dans le fil d’actualité des membres.

Le fil d’actualité serait ainsi rempli uniquement par les publications provenant de vos amis … et des posts sponsorisés

Et les publications faites sur les Pages non sponsorisées alors ?

Elles seraient alors reléguées dans une nouvelle fonctionnalité de Facebook que peu de gens connaissent (et donc utilisent) : le Fil Explorer.

Cette rumeur provient de Community Manager de certains pays (dont le Sri Lanka, la Bolivie ou encore la Slovaquie et la Serbie) qui ont constaté une chute vertigineuse du « reach » de leurs publications organiques.

On parle quand même d’un taux de reach 4x inférieur à ce qu’ils obtenaient avant …

 

… excusez du peu !

 

Et cette rumeur a été officiellement confirmée par Facebook dans un Communiqué de presse.

Dans ce communiqué, Facebook confirme les tests en cours et précise que rien n’a encore été planifié en termes de déploiement sur d’autres pays.

Toutefois, en réalisant ces tests, Facebook indique vouloir être à l’écoute de ses utilisateurs qui souhaiteraient avoir un fil d’actualités plus « propre » et présentant essentiellement du contenu provenant de leurs amis.

Et c’est ainsi que l’entreprise de Mark Z. tente de déplacer les contenus provenant des Pages dans une zone peu explorée de FB : le Fil Explorer.

 

Alors que penser de tout cela ?

 

En soit, on pourrait se dire que la raison de ces tests est noble mais … ne soyons pas dupes.

Le but est surtout d’inciter les marques et les professionnels qui exploitent les Pages comme outil de communication à passer à la caisse.

Car, bien entendu, certaines publications provenant des Pages continueront à être affichées dans le fil d’actualités.

Vous devinez lesquelles ? Celles pour lesquelles l’administrateur de la Page aura accepté de placer un budget pub.

 

Vous me direz : rien d’anormal à cela.

 

Après tout, FB est une société commerciale qui doit viser le profit.

Par contre, cela remet pour moi au-devant de la scène un aspect très important pour tout porteur de projet.

 

Et pour tout chef d’entreprise.

 

Cela rappelle (si cela était nécessaire) à quel point il est dangereux de s’appuyer uniquement sur un « media » pour le développement de son entreprise.

 

C’est dangereux car on reste vulnérable aux changements imposés (souvent unilatéralement) par ce media.

On se rappelle il y a quelques années d’entreprises qui avaient fondé leur business essentiellement sur les Adwords et qui ont tout perdu du jour au lendemain lorsque Google a choisi de modifié les règles et de refuser certaines publicités.

Ou encore de certains « infopreneurs » qui basaient leurs revenus uniquement sur leur communauté FB et dont le compte a été banni pour une raison quelconque.  Se retrouvant ainsi complètement démuni.

Au fond, il ne faut donc pas trop s’inquiéter de ce test, même si celui-ci venait à se confirmer et à se déployer dans nos contrées.

Au contraire, cela pourrait être une opportunité.  Celle de mettre plus en avant votre Page grâce à la « disparition naturelle » des publications non-sponsorisées.

Alors oui, il faudra mettre la main au portefeuille pour que certaines publications gardent une place de choix dans le fil d’actualité mais les budgets pub sur FB sont souvent modestes et accessibles à qui sait les exploiter.

 

Profitez-en pour faire un tour de votre situation actuelle.

 

Si demain, FB venait à déployer cela en France et en Belgique : qu’en serait-il de la portée de vos publications ? Arriveriez-vous encore à communiquer avec vos clients et vos prospects ?

Des solutions existent et peuvent facilement être en place.  On en parle ensemble (gratuitement et sans engagement) lors d’une session stratégique.

 

 

Contactez-nous pour fixer la date de cette session.

Partager

5a195ec067d98a0b8a1b744aa5c988ecrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr